Accueil > Photographie, Portrait > Portraits en extérieur : les accessoires

Portraits en extérieur : les accessoires

La principale difficulté que rencontrent les modèles amateurs et les personnes qui se retrouvent pour la première fois devant un objectif est de savoir comment poser. Quelle position adopter ? Quelle expression du visage, sourire ou ne pas sourire ? Posé ou naturel ? Que faire de ses mains ? Faut-il rester immobile ou au contraire varier les poses ? Autant de questions auxquelles un photographe devrait être capable de répondre et qu'il peut même tenter de devancer en donnant au modèle quelques conseils avisés en début de séance.

Si poser en tant que modèle est tout un art, et même un métier à part entière pour certains, les modèles d'un jour n'ont souvent que peu de temps pour apprendre à poser de façon naturelle et convaincante. Les bons conseils prodigués par le photographe et le temps passé à établir une relation de confiance, à créer une ambiance détendue et conviviale sont indispensables, mais pas toujours suffisants.

On peut alors avoir recours à des alliés de taille : les accessoires. Vestimentaires ou décoratifs, leur rôle va bien au-delà d'un simple ajout de style, de couleur ou d'originalité à l'image finale. Un accessoire peut servir de tremplin au modèle pour sortir naturellement de sa réserve initiale. Le modèle va pouvoir jouer avec, positionner ses mains dessus, l'agripper ou s'en servir pour interpréter un personnage. Le simple fait d'avoir quelque chose à manipuler ou à mettre en scène donne au modèle une certaine assurance qui va lui permettre d'oser sortir de sa zone de confort en s'appuyant sur la présence stimulante de ce « partenaire » de jeu.

  

Lorsque j'ai photographié Ludivine, elle n'avait auparavant posé qu'une seule fois, de façon très informelle pour un de ses amis. Elle n'avait donc quasiment aucune expérience de pose et m'a expressément demandé de la guider et de lui donner des indications précises sur ce que j'attendais d'elle. Je n'ai pas pour habitude de micro-diriger mes modèles en leur demandant de tourner la tête de 24,7° et de lever l'épaule droite de 1,2cm. J'ai plutôt tendance à leur indiquer l'esprit général de la pose que j'aimerais photographier et j'essaye également de leur montrer les poses par moi-même (ce qui a généralement comme effet collatéral de détendre l'ambiance et de décomplexer totalement les modèles).

Mais dans le cas présent il m'a simplement suffi de sortir de ma besace quelques étoffes colorées ramenées d'un voyage en Inde et de les proposer à Ludivine. Elle a très vite porté son dévolu sur un joli châle tissé, et sans avoir besoin de lui donner la moindre directive, elle s'est enveloppée dedans et a instantanément adopté des poses et attitudes très naturelles. Elle se l'est approprié et a commencé à jouer avec, passant de poses très sobres et réservées à d'autres plus extraverties et sensuelles. C'est incroyable l'effet qu'un simple bout de tissu (de belle qualité, certes) peut avoir sur la confiance en soi et l'imagination d'une personne !

 

Categories: Photographie, Portrait
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks